Nous aimons, nous diffusons

Chronique musicale – Sopico

Sopico – Bio

Sopico est un rappeur parisien originaire du même quartier qu’Hugo TSR, ou Georgio pour les connaisseurs, qui fait ses débuts dans le rap en 2012 dans le label 75e session, lieu de naissance de rappeurs aux sonorités différentes. Pour les plus connus, je peux citer Népal, Nekfeu, Sheldon, mais d’autres plus petits artistes comme Jeune Mort, Zinée en font partie et ils font tous preuve d’une sensibilité magnifique, tant envers leur musique qu’envers le monde qui les entoure.

Pour en venir à sa discographie, Sopico sort son premier album en 2016, Mojo, produit entièrement par Sheldon. Après la sortie d’un nombre incalculable de singles, il sort en 2018 Yë, un album qu’il produit entièrement tout seul. C’est là qu’il commence à se séparer du rap mainstream, en chantant sur des prods beaucoup plus mélodieuses que ce qui sortait en 2018.

Même s’il n’est plus dans le collectif, ou label 75e session, il reste très proches de celui-ci, et on ressent l’alchimie avec les autres membres du label : on retrouve l’ambiance et les thèmes de beaucoup de ces rappeurs, à savoir les jeux vidéos, les mangas, la pop-culture en général.

Sopico – Discographie

Après une nouvelle fois beaucoup de singles, Sopico sort son album « Nuages » fin 2021, dans lequel il aborde une nouvelle facette de la musique et de sa personnalité. Sopico est effectivement guitariste, et il le montre dans tous les morceaux de l’album, que ce soit guitare électrique comme dans le morceau Slide, ou acoustique dans la plupart des autres morceaux.

Slide est d’ailleurs une autre facette de lui, le morceau est effectivement clippé sur Youtube, et il a une vraie atmosphère cinématographique, la réalisation est excellente et ce qu’il choisit de montrer dans le clip racontent beaucoup de choses sur lui-même sans qu’il ait besoin de le rapper.

Il a d’ailleurs incarné Tarif dans la série Netflix « The Eddy » en 2020, pour l’anecdote.

Pour finir sur sa discographie, Sopico a sorti « Nuages/Orages » en 2022, une réédition de son dernier album, la moitié des titres remasterisés avec une guitare électrique, un rap beaucoup plus chanté et entraînant.

La réédition n’a pas fait l’unanimité, et si même moi je dois avouer que ce n’est pas mon Sopico préféré, je trouve ca inédit d’écouter le morceau Slide de « Nuages », et d’entendre dans ma tête sa version rééditée ! Il donne une nouvelle envergure à ses morceaux, et ça fait du bien d’entendre un Sopico léger, lui qui est d’habitude si mélancolique.

Et vous commencez à me connaître, je ne vais pas vous passer un morceau de sa réédition, mais bien l’un des plus mélancoliques de Nuages, je vous propose de découvrir « Crois-moi » !

Dans ce morceau, Sopico adopte un flow très posé, sur sa guitare acoustique, et nous fait part de ses doutes, de son amour, de son passé. Le morceau monte tout doucement jusqu’au refrain, où des choeurs interviennent en fond. C’est pour moi la version typique de Sopico, celle d’un rap honnête sur une prod qui le parle et le fait parler, et qui est parfois là pour nous faire lâcher quelques larmes.

Merci de m’avoir lu/écouté, je vous laisse découvrir cette belle musique, « Crois-moi » de Sopico.

– Elian

Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *