Archives sonore

Jean Krug pour ” cité d’ivoire” aux éditions Critic

Cinq cents ans de réchauffement climatique ont déferlé sur la Terre. Pour survivre, l’humanité s’est retranchée dans des cités couvertes, co-administrées par des intelligences artificielles.
  À Iliane, ville-dôme, dernier bastion d’une société de contrôle, la police peine à contenir la colère de ses citoyens. Les milieux contestataires s’étendent, et en leur sein, on évoque l’existence d’un endroit perdu dans le Dehors. Un dernier havre de liberté : la Cité d’Ivoire.
  C’est vers cette lueur que vont se tourner Sam Deson, un citoyen rangé accablé par le meurtre de son frère, Maëlle Swan, une policière d’élite traquée à mort par un mystérieux commanditaire, mais aussi le Kid, un jeune anarchiste tête brûlée.
 Y trouveront-ils leurs réponses ? Un lieu pour vivre ? D’ailleurs, la Cité d’Ivoire existe-t-elle seulement ?

Cecile Coulon pour ” la langue des choses cachées” aux éditions L’iconoclaste”

À la tombée du jour, un jeune guérisseur se rend dans un village reculé. Sa mère lui a toujours dit : “Ne laisse jamais de traces de ton passage.” Il obéit toujours à sa mère. Sauf cette nuit-là.

Fond du puits est un village où règnent la violence et la grisaille. Tout est sombre et sale, même les murs des maisons suintent de graisse et de secrets.
Suivant les traces de la mère, qu’on appelait afin de guérir les corps souffrants, le fils rend visite à un jeune garçon malade. Dans la vieille bâtisse crasseuse, le bruit des choses cachées se fait intense, à la limite du supportable. Le fils sait tout, il entend tout, si fort…