Accueil > Les éditoriaux

Articles de cette rubrique

Editorial du 30 mai au 6 juin (Les éditoriaux)

lundi 2 juin 2014 par Radio-Grésivaudan
Bon, me voici arrivé à quelques heures de l’échéance. Je parle de celle de rendre un texte propre pour le site de ma radio locale préférée. D’habitude, les mots débordent de ma tête pour s’aligner sur le clavier, et ma pensée s’organise autour, pour aboutir à un texte cohérent et construit. Je respire (...) > suite

Editorial 22 au 30 mai (Les éditoriaux)

vendredi 23 mai 2014 par Radio-Grésivaudan
On dit que le Salvador est un pays dangereux. Que des hommes en tuent d’autres impunément. Qu’il ne vaut mieux pas s’y aventurer ou, si on prend le risque d’y mettre les pieds, être prudent. Ne pas sortir à pieds la nuit. Ne pas prendre de photos dans la rue. Préférer les centres commerciaux éthérés, (...) > suite

Editorial du 16 au 23 mai (Les éditoriaux)

vendredi 16 mai 2014 par Radio-Grésivaudan
Dans la famille des intermittents du spectacle, il existe plusieurs sortes de situations et de revenus possibles. Il ne faut pas tout mélanger. Comme le disait par exemple un ex-intermittent de France 2 interviewé par un journal célèbre : « Certains mois, je gagnais entre 2500 et 3500 euros, un (...) > suite

editorial du 9 au 16 mai (Les éditoriaux)

vendredi 9 mai 2014 par Radio-Grésivaudan
Que les lecteurs/auditeurs de ma radio préférée me pardonnent si, pour une fois, je renonce à subir, voire à commenter ce qu’il est convenu d’appeler l’actualité. Mais, je vous l’avoue, j’ai une indigestion de Copé. Et même la conversion bouleversante de Frédéric Lefèvre découvrant les vertus du « tirons (...) > suite

Editorial du 28 avril au 2 mai (Les éditoriaux)

vendredi 25 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Etre ou ne pas être, telle est la question. Curieusement, William Shakespeare accompagne mes pensées, dans cette période postélectorale dite de proximité, et qui fait de moi, un élu responsable. Car la question en question, c’est : vaut-il mieux rester hors du système pour pouvoir le juger, exercer (...) > suite

Editorial du 18 au 25 avril (Les éditoriaux)

vendredi 18 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Nous avons un écologiste à la mairie de Grenoble. Bien. J’ai appris ça sur internet parce que de là où je suis, c’est un peu difficile de se se mettre en relation avec les nouvelles françaises, et encore plus les nouvelles grenobloises. Et encore, c’est parce que j’ai l’occasion de pouvoir parfois me (...) > suite

editorial du 11 au 18 avril (Les éditoriaux)

vendredi 11 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Si vous lisez le Dauphiné Libéré (allez, ça arrive à tout le monde !), vous reconnaîtrez ici sa prose sophistiquée et l’efficacité de ses titres balancés en pleine face de ses lecteurs avides de (dés)information. Si on conçoit le monde selon le Dauphiné libéré, l’humanité est constituée de 40 % d’honnêtes (...) > suite

editorial du 4 au 11 avril (Les éditoriaux)

vendredi 4 avril 2014 par Radio-Grésivaudan
Jeudi 3 avril 2014 est décédé Régine Deforges. Partout les louanges pleuvent sur celle qui fut depuis sa jeunesse soumise à toutes les formes de censure. Si la bicyclette bleu est présente dans toutes les mémoires comme ses écrits érotiques, elle a aussi écrit des livres pour enfants, un recueil de (...) > suite

editorial du 28 mars au 4 avril (Les éditoriaux)

vendredi 28 mars 2014 par Radio-Grésivaudan
Drôle de printemps que ce printemps-ci. Va pour les giboulées- de mars bien entendu-, va pour les forsytias en fleur, pour ce drôle de frémissement au creux des reins, pour les jeunes filles en fleur- et les garçons itou- va pour cet appétit soudain de renaissance , d’air vif et de tissus légers. Et (...) > suite

editorial du 21 au 28 mars (Les éditoriaux)

vendredi 21 mars 2014 par Radio-Grésivaudan
Qu’en sera t-il de votre dimanche 23 mars ? Vous abstiendrez-vous, faut-il que vous vous absteniez ? Direz-vous ensuite : Je m’abstins, mais en fallut de peu que je ne me fus abstenu. Vous vous abstîntes, la belle affaire ! Et bien que ce verbe soit d’un intérêt particulier pour les exercices de (...) > suite

Editorial du 14 au 21 mars (Les éditoriaux)

jeudi 13 mars 2014 par Radio-Grésivaudan
« Mais qui aujourd’hui mange encore des boîtes ?!! ». J’ai entendu cette phrase l’autre jour. Elle sortait de la bouche d’une personne que je connais bien, que je respecte et apprécie. Seulement là, ça m’a tracassé pendant plusieurs jours... Sa particularité à cette personne, c’est qu’elle fait très (...) > suite

editorial du 7 au 14 mars (Les éditoriaux)

vendredi 7 mars 2014 par Radio-Grésivaudan
L’écriture n’est pas l’apanage des lettrés, la poésie n’appartient pas aux nantis, c’est ce qui fait d’elle la poésie. Elle emporte avec elle le plaisir du jeu et du mouvement, une partition de mots, comme en musique. Donne des mots pour la vie que l’on traverse, les choses que l’on vit, puis les (...) > suite

suivre au quotidien depuis le Laos partenariat entre le Lycée du Grésivaudan-Meylan et le Lycée Technique de Thakhek au Laos (Les éditoriaux)

samedi 1er mars 2014 par Radio-Grésivaudan
Du 23 février au 10 mars 2014, 12 élèves du lycée du Grésivaudan de Meylan (de terminale, première et seconde de sections différentes) et trois enseignants partiront au Laos, à Thakhek pour vivre une expérience interculturelle, solidaire et axée sur le développement durable. Retrouvez les tous les (...) > suite

editorial du 21 au 28 fevrier (Les éditoriaux)

vendredi 21 février 2014 par Radio-Grésivaudan
French bashing ? Ça suffit ! Aujourd’hui, exercice rhétorique en réponse à un genre où le réducteur est mis au service d’une entreprise de démoralisation des autochtones. Attention, c’est du lourd ! 1- En premier lieu, le choix du vocabulaire. Règle impérative : adopter l’anglais. Propositions : (...) > suite

editorial du 14 fevrier au 21 fevrier (Les éditoriaux)

vendredi 14 février 2014 par Radio-Grésivaudan
Cette semaine, je ferai bref. Mieux que bref. On appellera cela le manque d’inspiration, l’aphonie, ou une catalepsie soudaine. Epuisé par les petites phrases qui font la une, les « tout et son contraire » des cadors politiques, les airs de faux-cul qui s’offusquent plein champ des opportunistes à (...) > suite

Editorial du 31 janvier au 7 fevrier (Les éditoriaux)

vendredi 31 janvier 2014 par Radio-Grésivaudan
Bien loin de moi l’idée de nier la richesse et la beauté de nombreux documents audiovisuels ; l’intérêt du cinéma, du documentaire, d’internet pour partager tant de connaissances et de possibilités de s’exprimer et de créer. Loin de moi la volonté d’être primairement anti-télé, mais... De l’écran qui (...) > suite

editorial du 17 au 25 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 17 janvier 2014 par Radio-Grésivaudan
Souhaiter les voeux est possible jusqu’à fin janvier. Vous avez surement chacun d’entre vous reçu des cartes de voeux de la famille, des amis, de vos élus, d’associations multiples et diverses que vous soutenez. Une multitude d’images, de photos festives, bucoliques, poétiques ou humoristiques. Et (...) > suite

editorial du 10 au 17 janvier (Les éditoriaux)

vendredi 10 janvier 2014 par Radio-Grésivaudan
Transparents. Invisibles. Silencieux. Ainsi nous, gens du peuple, dans une lente métamorphose sociale, serions passés de l’état de citoyen à quelque chose d’inexistant. Et le seul moyen de faire entendre notre parole serait donc de basculer, attirés par l’extrémisme, dans le rejet brutal des autres. (...) > suite

editorial du 3 au 10 janvier (Les éditoriaux)

dimanche 22 décembre 2013 par Radio-Grésivaudan
« Bonne année ! Que tes rêves les plus fous se réalisent ! », « Plein de belles choses pour cette nouvelle année ! », « Santé, bonheur, réussite, étude et travail », « Meilleurs vœux pour cette nouvelle année, plein de bonheur et tout et tout », « Bonne année, santé, que le bonheur et la réussite soient au (...) > suite

editorial du 6 au 13 decembre (Les éditoriaux)

vendredi 6 décembre 2013 par Radio-Grésivaudan
Est-ce que vous aussi, vous connaissez ce sentiment d’impuissance, qui assaille au tournant de la journée, quand on s’interroge sur l’état du monde et qu’on se demande comment on pourrait s’y prendre pour qu’on n’aille pas dans le mur ? Parce que quand même, il devient impossible de lire un article (...) > suite

Soutenir par un don