Poster un message

En réponse à :

Choisir sa mort

lundi 26 mars 2018 par Radio-Grésivaudan

Aujourd’hui, en France, le pays des Droits de l’Homme, on ne meurt ni dans l’égalité, ni dans la fraternité, ni dans la liberté. Les avancées d’une médecine de plus en plus performative et les accès aux soins qui retardent la venue de la mort contribuent à rendre des fins de vie très éprouvantes, inacceptables. En effet, quelle est la qualité d’une vie prolongée artificiellement, dénuée de sens ? est-elle digne d’être poursuivie ? La revendication d’un droit à mourir commence à se poser dès les années (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don