Poster un message

En réponse à :

editorial du 26 fevrier au 5 mars

vendredi 25 février 2011 par Radio-Grésivaudan

Dans un pays où le ministére de l’Education nationale est cornaqué par un spécialiste du marketing qui a exercé son art dans l’univers exaltant des cosmétiques et des produits destinés aux capilliculteurs , il n’est pas étonnant que l’on soit interpellé de temps à autre par des décisions qui s’inscrivent naturellement dans le champ d’un libéralisme du meilleur ton*, et sur le mode ultra. Ainsi de cette décision du nouveau ministre de la culture : la nouvelle politique culturelle engagée "se fixe (...)


Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Soutenir par un don