l’essentiel au quotidien

vendredi 22 janvier 2021 par Benevol

Invitée : Sandy Guilhermet Présidente SAS

Durant ses études en BEP CSS (2006-2008) pour se spécialiser dans la petite enfance, un stage obligatoire en gérontologie (au sein d’un EPHAD) la passionne pour ce secteur et elle se réoriente sur celui-ci. Toujours pendant ce laps de temps, la majeure partie de ses vacances scolaires et week-ends sont employés à travailler au sein de structure type EPHAD, foyer-logement… sur différents postes afin d’acquérir l’expérience en même temps que la connaissance des besoins de ce public.
Employée en tant qu’aide-soignante au sein de l’hôpital de Chambéry (service gérontologique) à la fin de ses études, elle gagne en compétence et en technique de soin mais déplore le manque de lien social avec les patients. Une cassure se créer, elle quitte mon poste dans l’attente de savoir comment allier ses valeurs et ses connaissances. C’est là qu’elle trouve son premier poste d’auxiliaire de vie sociale au sein d’un service à domicile public (2009). Une révélation !
L’alliance parfaite entre les besoins des bénéficiaires et ses capacités à y répondre. Elle découvre une facilité d’adaptation entre tous les milieux sociaux mais également celle de trouver des moyens d’adapter des techniques au domicile sans les moyens des hôpitaux. La reconnaissance des bénéficiaires et de leur famille ainsi que tous les acteurs du secteur à domicile (infirmiers, médecins, kinés…) confirment ce choix.
Plus les années passent, plus le papy-boom avancent et plus les situations négatives augmentent (le métier n’est pas valorisé et les services doivent pallier aux demandes de prises en charge en embauchant, bien trop souvent, par dépit). Les plus vaillantes récupèrent le travail des autres, jusqu’au moment où leur corps devient aussi meurtri que celui des personnes dont ils s’occupent. Les unes après les autres, elle les vois se reconvertir pour essayer de sauver leur santé avant qu’il ne soit trop tard, les jeunes sortant fraichement de l’école, ne restent qu’à 50% après leur première année de travail...
2 enfants plus tard et ses valeurs toujours intactes, lui vient l’idée de créer son propre service. Elle a l’appui de sa hiérarchie, le soutien de ses collègues , des médecins, infirmiers, bénéficiaires... "L’essentiel au Quotidien" est ainsi né en février 2016 après 6 mois de préparations/formations administratives ! Sans le savoir, ces 6 mois étaient ceux de trop ! En novembre 2015 était passé la loi ASV ( adaptation de la société au vieillissement), qui, entre autre, changeait la manière d’obtention des autorisations pour accompagner les personnes âgées et handicapées sur le territoire. Anciennement géré par la DIRECCTE, chaque département était désormais seul juge de ceux-ci. Dans l’attente, la structure avait le droit d’intervenir auprès de personnes temporairement dans le besoin ( sorti d’hospitalisation pour un bras cassé, un allitement temporaire….) ainsi qu’auprès des personnes âgées ou handicapées en dehors des soins et de toute prises en charge. 3 anciennes collègues se joignent à l’aventure. Préparation de repas, ménage, lien social, courses…. De plus, les nouvelles obtentions étaient conditionnées à un niveau scolaire du dirigeant de structure BAC +5 / +6 , niveau 1 ou 2 : l’aide-soignante niveau 5 en prend un coup.
Qu’à cela ne tienne, arrive le temps d’un long pour réussir à obtenir les autorisations nécessaires au service... 
Depuis deux autorisations sont obtenues, une en Savoie où le siège social est basé à Brison saint Innocent , et une en Isère sur les communes de Pontcharra, Chapareillan et Barraux Toutes deux obtenues en 2020. Aujourd’hui existe deux équipes d’assistante de vie : 5 sur le secteur aixois et 2 sur le Grésivaudan. Chacune est dotée d’expériences et/ou de qualifications dans le secteur sanitaire et social et surtout, sont aussi passionnées les unes que les autres. Aucune vocation à continuer à s’agrandir existe, les valeurs et le modèle de service personnalisé ne pourrait pas se le permettre. Leur slogan ? « Pour vous et grâce à vous »
Leur leitmotiv : « Prenons soin de ceux qui prennent soin des autres »
Ils ont durement gagnés leur droit d’exister et prennent aujourd’hui toutes les possibilités qui s’offrent à eux pour leur permettre de faire grandir et de valoriser ce secteur, mis en lumière depuis la première période de confinement. Ils interviennent auprès de tous les publics, aidons chacun non pas à « faire à leur place », mais à les accompagner dans les gestes pour conserver leur autonomie le plus longtemps possible, voir à la récupérer dans les situations où cela est possible.
Des anecdotes ? Ils en ont à revendre. Leurs bénéficiaires sont quant à eux , ouverts et peuvent peut-être apporter leur propre point de vue. Retrouvez les sur facebook : SAS L’essentiel au Quotidien Pour vous et grâce à vous ! Tél : 06.58.42.92.48 Horaires d’accueil téléphonique : du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00 Mail : lessentielauquotidien@hotmail.com Site internet : www.lessentielauquotidien.fr


Pour écouter l’émission :

IMG/mp3/s03-_pierre_1_.mp3
télécharger

 

ainsi


Soutenir par un don