Paroles

Mardi 13h30 et dimanche 10h30

mardi 4 octobre 2022 par Radio-Grésivaudan

Paroles : émission consacrée aux écrivain et à leur rencontre. Une émission, un auteur, un livre.
Mardi 4 octobre 13h30 ( redif dimanche 9 octobre à 10h30) : Ubasute de Isabel Gutierrez éditions la fosse aux ours
Mardi 10 octobre 13h30 ( redif dimanche 16 octobre à 10h30) : jetés aux ténèbres de Sandrine Berthet aux éditions du sonneur

jetés aux ténèbres de Sandrine Berthet aux éditions du sonneur
Mardi 10 octobre 13h30 ( redif dimanche 16 octobre à 10h30)

Septembre 1872 : la Danaé accoste en Nouvelle-Calédonie. À son bord, des communards envoyés expier de l’autre côté de la Terre leur désir d’une société plus juste. L’un de ces déportés, Étienne Delandre, nous fait le récit de leur lutte pour s’acclimater à ce bout d’ailleurs et pour surmonter dans cette prison à ciel ouvert, au milieu d’une nature saisissante et brutale, l’exil, le dénuement et l’oubli.
En butte à une administration pénitentiaire intraitable, confronté à une piètre société coloniale sans pitié pour les Canaques, Delandre n’a de cesse d’espérer une amnistie – et un retour en France.
Des barricades parisiennes aux terres rouges et âpres de l’archipel calédonien, Jetés aux ténèbres redonne vie aux acteurs de la Commune – épisode majeur de notre histoire –, à leurs engagements et à leurs espoirs insensés.

Ubasute de Isabel Gutierrez aux éditions la fosse aux ours
Mardi 4 octobre 13h30 ( redif dimanche 9 octobre à 10h30)

MARIE VA MOURIR. Elle demande à son fils de la porter dans la montagne pour la déposer sous le Grand Rocher. Ce court périple est la dernière chance pour Marie de parler à son fils. Ce roman autour de l’ubasute, cette tradition ancestrale du Japon qui voulait que l’on abandonne en montagne une personne âgée et malade, brosse le portrait d’une femme lumineuse. C’est un véritable hymne à la vie, à sa beauté et à sa cruauté.

 

S’en aller de Sophie d’ Aubrebyaux éditions inculte
Mardi 27 septembre 13h30 ( redif dimanche 2 octobre à 10h30)

Peu après la première guerre mondiale, pour fuir l’atmosphère compassée d’une adolescence bourgeoise, Carmen s’engage comme marin sur un bateau de pêche en Mer du Nord. Afin d’exercer ce métier réservé aux hommes, elle doit se vêtir comme eux, adopter leurs gestes, dissimuler son identité. Elle ne sait pas encore que ce départ est le premier d’une longue série. Bientôt, c’est la danse qui lui révélera
une autre dimension du monde. Et qui fera entrer dans son existence son double lumineux, compagne et indéfectible amie, Hélène.
Des mers froides jusqu’à l’île de Java, de son engagement dans la Résistance jusqu’à ses derniers jours de femme âgée, les épisodes de la vie de Carmen sont autant de jalons sur les chemins de la liberté. Où, toujours, les expériences du corps vont de pair avec un moment d’initiation politique.
Hymne à l’amitié, récit d’une émancipation féminine au cours du XXe siècle, S’en aller montre subtilement comment les luttes des femmes d’aujourd’hui font écho à celles de leurs aînées à travers l’Histoire. Carmen est l’une d’entre elles.
PRIX MILLEPAGES 2021

 

Avant que le monde ne se ferme de Alain Mascaro aux éditions autrement
Mardi 20 septembre 13h30 ( redif dimanche 25 septembre à 10h30)

Anton Torvath est tzigane et dresseur de chevaux. Né au cœur de la steppe kirghize peu après la Première Guerre mondiale, il grandit au sein d’un cirque, entouré d’un clan bigarré de jongleurs, de trapézistes et de dompteurs. Ce « fils du vent » va traverser la première moitié du « siècle des génocides », devenant à la fois témoin de la folie des hommes et mémoire d’un peuple sans mémoire. Accompagné de Jag, l’homme au violon, de Simon, le médecin philosophe, ou de la mystérieuse Yadia, ex-officier de l’Armée rouge, Anton va voyager dans une Europe où le bruit des bottes écrase tout. Sauf le souffle du vent.
À la fois épopée et récit intime, Avant que le monde ne se ferme est un premier roman à l’écriture ample et poétique. Alain Mascaro s’empare du folklore et de la sagesse tziganes comme pour mieux mettre à nu la barbarie du monde.
Pour en savoir plus sur l’auteur : https://alainmascaro.fr/

écouter des archives sonores de l’émission :
http://www.radio-gresivaudan.org/Paroles.html?var_mode=calcul


Soutenir par un don