Parlons-en

4ème mercredi du mois à 18H (rediffusé le dimanche à 14h)

mercredi 25 mai 2022 par Radio-Grésivaudan

Parlons-en mercredi 22 juin à 18H : Ce monde qui rend "fou"

En France, en 2018, près de 96 000 personnes ont été concernées par des soins sans consentement et plus de 42 000 ont été suivies dans le cadre d’un programme de soins.

30 à 50 % des personnes sans domicile fixe sont atteintes de très graves maladies psychiques : schizophrénie ou troubles bipolaires sévères.
Des personnes livrées à elles-mêmes, sans soins, désocialisées et souvent atteintes d’alcoolisme et de toxicomanie.

Précarité et santé mentale, hospitalisations, préjugés, accès aux soins et aux suivis,
violences et limites des dispositifs, de quoi a-t-on besoin ?

Le Parlons-en est un espace de débat rassemblant les personnes concernées par les questions de la grande précarité : habitant-es de la rue, associations, acteurs sociaux, institutions, élu-es… Originaire de Charleroi en Belgique, en 2000, il a été mis en place à Grenoble en 2009. Animé par l’association arpenteurs jusqu’en 2o15, il est aujourd’hui porté par l’association « Parlons-en ».

Pour quoi faire ?

 Pour que ceux qui n’ont habituellement pas la parole la prennent
 Pour changer les regards sur les habitants de la rue, et révéler la violence qu’ils subissent
 Pour développer du projet collectif
 Pour réfléchir avec une autre logique que celle de la réponse individuelle à des demandes et des besoins de “bénéficiaires”
 Pour créer d’autres liens entre les différents acteurs qui agissent contre la précarité
 Pour faire évoluer les politiques publiques en matière de participation et de lutte contre la précarité.

Comment se déroulent les rencontres ?

 Petit déjeuner : on se rencontre autour du café
 « Les actualités de la rue » : chacun peut s’exprimer, débattre des problèmes qu’il rencontre au quotidien dans la rue, partager des infos ou des alertes…
 Débat ou temps de travail collectif sur un thème choisi parmi les différents sujets qui ont émergé au fil des rencontres précédentes, avec l’intervention d’une ou plusieurs personnes « spécialistes »
 Repas pour terminer la rencontre


Soutenir par un don