Orchestre National de Barbès "RDV Barbès"

World

vendredi 14 mai 2010 par prog

Deux ans après Alik, la sortie d’un nouvel album studio de l’Orchestre National de Barbès est annoncée pour le 21 mai. Intitulé Rendez-vous Barbès, ce quatrième opus devrait réjouir les fans de l’orchestre toujours aussi nombreux.
A partir du printemps 2003, l’Orchestre National de Barbès a relancé l’aventure avec une formation réaménagée qui a vu arriver Khlif Miziallaoua (guitare), Mustapha Mataoui (clavier), Emmanuel Le Houezec (flûte, saxo) et le projet d’un troisième album régulièrement remis sur le métier.

Sous la forme d’un CD 10 titres, Alik est sorti chez Wagram. On y trouvera le fameux "La Carte de résidence" de Slimane Azem que l’Orchestre a souvent revisité depuis dix ans, "Civilizi" de Cheikh Mamachi et... "Sympathy for the Devil" des Rolling Stones.
Après avoir étrenné Alik (Attention), en février 2008 à l’Elysée-Montmartre à Paris, l’ONB a entamé une grande tournée qui passait notamment par une escale à l’Olympia en mai.
L’Orchestre National de Barbès, ce sont onze musiciens français, marocains et algériens qui se sont longtemps croisés sur scène ou en studio et auxquels Youcef Boukella a proposé de jouer les premiers rôles en créant une formation. Parmi les fondateurs, outre l’auteur, compositeur et bassiste Youcef Boukella, celui de l’heureux album Youcef (Virgin, 1994), figuraient notamment Larbi Dida, chanteur et transfuge de Raïna raï, Aziz Sehmaoui nourri aux ryhmes des cérémonies gnawa de Marrakech et Fateh Benlala qui fut l’élève au conservatoire d’Abdelkader Chercham, une figure du chaabi d’Alger.

L’ONB s’est toujours proclamé plaque tournante de musiciens qui échangent leurs différences et les rendent complémentaires. Il y eut donc des arrivées comme celle du chanteur Mehdi Akseur qui les a rejoint avec leur second album et aussi des départs pour d’autres aventures comme ce fut le cas avec Larbi Dida, le saxophoniste Alain Debiossat, le guitariste Olivier Louvel, Fateh Benlala et Aziz Sehmaoui.
Leur premier disque a été vendu à plus de 100.000 exemplaires. Après l’Olympia en avril 1999, à l’occasion de la sortie de Poulina, ils fêtaient leur premier Zénith en novembre de la même année. Leurs différentes tournées les ont menés sur les trois continents devant des publics séduits par un répertoire résolument festif qui marie chaabi, gnawi, ragga, rock et rumba