Odonis Odonis "Hard Boiled Soft Boiled"

Industrial Surfgaze

lundi 23 juin 2014 par prog

C’est comme si on vous frappait au corps et au cœur, ça vous saisit, haletant, entre deux souffles, essoufflés et en pleine récupération, le temps de minutes suspendues. Une danse qui se démembre et se retrouve aussitôt comme un fœtus, dans une retraite primitive. Dean Tzenos, Jarod Gibson, Denholm Whale, le triumvirat sur ses solides bases ; de Minestry à Skinny Puppy, Wire, s’appuie sans se laisser trop influencer et envahir, toute sa force dans son talent. Industrial Surfgaze pour sous entendre Shoegaze, Surf Music, Noise, Post-Rock-Punk...
Odonis Odonis, Toronto n’est jamais bien loin désormais.
Après « Hollandaze », (2012) premier album venu d’une grosse masse sonore, qui plus est « estomaquante », c’est deux ans après que « Hard Boiled, Soft Boiled » donne la relève- soulève comme tient à maîtriser d’avantage sa tempête qu’il emmène parfois jusqu’aux ravins les plus terrassés- à l’abris de ses hurlements.
Douzes morceaux, douze plongées toujours plus profondes dans un univers, un gouffre sans fond, inépuisable, insurmontable, irrespirable, criant, le cri de la purge, les tripes qui remuent, la libération, la tête toute rouge, l’oxigène qui monte, qui monte et la mise à plat, jouissance.
Le groupe nous prend comme il ne nous a jamais pris et nous détient maintenant plus fermement que jamais…

https://soundcloud.com/odonisodonis