Nouvel album : Les cow boys fringants

L’expédition

jeudi 20 novembre 2008 par programmation

Tous les inconditionnels des Cow Boys Fringants que j’ai rencontré sont d’accords pour dire que ce nouvel album reste dans la lignée des précédents, des textes riches, de la générosité. Les Cow Boys Fringants composent des chansons festives ou douces et surtout intelligentes.
Pré­sen­tés ha­bi­tuel­le­ment comme un mé­lange de folk, de coun­try, les Cow­boys sont les hé­ri­tiers d’une chan­son fran­çaise qui s’est dé­ve­lop­pée de­puis de nom­breuses an­nées sur le Vieux Conti­nent. Ils ra­content des his­toires, vé­ri­tables conteurs mo­dernes, avec tou­jours un sens plus ou moins caché.
Chêne et ro­seau est l’écho de la cé­lèbre fable de Jean de la Fon­taine : le ro­seau tombe pour mieux se re­le­ver et danse avec le vent. La Ca­the­rine tire le por­trait doux-​amer d’une femme que n’au­rait pas renié Jeu­net dans son Amé­lie Pou­lain. Les hi­ron­delles, aux pa­roles ci­se­lées et à la mé­lo­die pré­cise, est ty­pique de cette pe­tite his­toire qui sert d’illus­tra­tion à un mes­sage : par exemple, dans ce titre, « les beaux plu­mages peuvent être une cage »...