Education Populaire

Emission du 01 Avril 2021

mardi 6 avril 2021 par Benevol

Pour le 1er avril 2021, j’ai reçu Pierre Desnos auteur du livre "Versailles, des âmes près du corps" paru en juin 2014...

« L’homme est la mesure de toutes choses » Protagoras.

pour ma part, de mon enfance, l’engagement Chrétien de mes parents a éveillé en moi la nécessité de donner du sens à ma vie en toute laïcité.

L’engagement syndical m’a accompagné tout au long de ma carrière... Aujourd’hui je continue cette quête à travers la somato-thérapie et aussi en animant cette émission de Radio "Comment se maintenir en bonne santé" dont l’objet est d’éveiller les consciences pour devenir acteur de sa vie plutôt que spectateur impuissant...

La foi religieuse se substitue-t-elle à la foi laïque du vivre ensemble avec les fondamentaux de la République ? . En quoi la foi chrétienne et la foi syndicale se rejoignent-t-elles ?

Quels sont les principes fondamentaux de la République française ?

Les principes fondamentaux de la République française sont énoncés dans sa devise : "Liberté, Égalité, Fraternité".

"La République française est indivisible, laïque, démocratique et sociale" Les principes fondamentaux de la République se traduisent par des droits intangibles, à la fois politiques et sociaux, qui ont été reconnus aux citoyens par les différents régimes républicains. L’article 1er de la Constitution s’inscrit dans ce cadre puisqu’il proclame que "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale".

"Une République indivisible" : aucune partie du peuple, ni aucun individu, ne peut s’attribuer l’exercice de la souveraineté nationale. Seul le peuple exerce cette souveraineté par la voie de ses représentants (ex : les députés) ou du référendum. L’unité et l’indivisibilité garantissent une application uniforme du droit sur l’ensemble du territoire national.

Le caractère laïque de la République découle à la fois du principe de la liberté de croyance et du principe d’égalité des citoyens devant la loi et implique la séparation des Églises et de l’État. Aucune religion n’a ainsi de statut privilégié au sein de la République et chaque individu se voit garantir la liberté de ses opinions et de sa foi.

Le caractère démocratique de la République implique le respect des libertés fondamentales et la désignation des différents pouvoirs au suffrage universel (ouvert à tous les citoyens majeurs), égal (chaque électeur dispose d’une voix) et secret (chacun vote librement à l’abri de toute pression).

Enfin, le caractère social de la République résulte de l’affirmation du principe d’égalité. Il s’agit de contribuer à la cohésion sociale et de favoriser l’amélioration de la condition des plus démunis.

DESNOS Pierre "Versailles, des âmes près du corps" paru en juin 2014... Peut-on écrire l’histoire de lieux ignorés, dont on ne connaît pas la nature, que l’on ne saurait situer ? Cette question se pose aussi à Versailles, cité tant explorée, si visitée. Là où nous allons est un vaste espace à la périphérie, dans les confi ns forcément obscurs de cette ville château captant tous les rayons de la lumière. Là, les historiens s’y sont déclarés absents. S’il en est un qui s’est s’aventuré en ces contrées lointaines, il n’a laissé de trace qu’anecdotique. A la méconnaissance s’était ainsi ajoutée l’absence. Il fallait la combler. Alors, il a bien fallu s’y mettre. Commencer par quelque chose, un endroit, un bruit, une rumeur, un moindre détail, puis défricher les archives, fouiller les journaux, sonder les habitants pour trouver des êtres, entendre une femme, envisager un homme, rencontrer une enfant dans sa rue, accompagner son échappée rebelle. Alors immanquablement, ces pages renferment un peu d’histoire rappelant le soleil, plein de souvenirs surgis de l’ombre, de la mémoire dans chaque recoin. Il va donc falloir prendre son temps pour capter la lueur de toutes ces âmes près du corps.


Soutenir par un don