Editorial du 8 au 15 novembre

vendredi 8 novembre 2019 par Radio-Grésivaudan

Retrouver son clavier, un jour de pluie, alors que tout incite à la réserve et à la mélancolie, c’est finalement sacrifier à ce qu’il est convenu d’appeler le devoir. Et , je dois l’avouer, Boutin me manque , et son absence même m’attriste et me châtre l’imaginaire. Ceux qui me connaissent savent la méfiance que m’inspirent les muses et les égéries. Mais, quand même, elle contribuait à entretenir un climat ou indignation et dérision se disputaient le premier plan. Je me sens orphelin et toutes mes tentatives pour la remplacer ne conduisent qu’à de médiocres substituts où, pourtant, surnage l’ineffable Ciotto, aboyeur officiel d’un mouvement qui s’annonce républicain, caricatural jusqu’ à l’écœurement. Je verrai à l’usage.

Ceux qui ont pour tâche de rédiger chroniques et éditoriaux savent l’importance du thème ou de l’événement déclencheur. Et que le choix fait par le rédacteur en dit parfois plus sur l’auteur que le texte lui-même. Même si, dans le fatras d’une actualité surchauffée, il est difficile d’établir une hiérarchie de thèmes et d’événements. Ainsi de ce qui m’interpelle aujourd’hui, comme dit mon ami Marcel qui est loin d’être un con, et que je vous livre tout de go :
-A Levallois-Perret un livre d’or a été installé sur le parvis de la mairie où les habitants peuvent exprimer - et l’expriment en abondance - leur soutien au couple Balkany qui occupe la municipalité depuis des années en même temps qu’il occupe les tribunaux pour malversations diverses...et qui souhaitent se représenter l’année prochaine.
  - A Grenoble, l’inoxydable Carignon , 70 ans, condamné pour corruption en 1998, va solliciter un nouveau mandat municipal.
Soit. Un sondage récent le place en deuxième position derrière le maire sortant avec un score de 26% !
 Qui y a-t-il de commun entre ces deux informations ? A première vue, pas grand chose. Si, quand même..Des esprits rigoureux pourraient y voir comme le signe d’un recul de l’esprit civique de nos concitoyens. Mais ce sont sûrement des esprits mal tournés qui voient le mal partout.
 A part ça tout va bien. Que de bonnes nouvelles. Les économistes français font un malheur aux Etats-Unis, cornaqués en particulier par Thomas Piketty. On parle même de la possibilité d’un impôt sur la fortune si … . Nul doute que cette évolution serait reprise en France dans les deux ou trois années qui suivront.
Enfin, interpellé par la lecture d’un article du journal « Le Monde » consacré au philosophe Francis WOLF, je livre à votre réflexion cette citation du maître relevée par le journal
« Un humanisme de l’égalité et de la réciprocité qui transcende les continents, les « races, les religions, les nations, les Etats, les classes, les sexes, est aujourd’hui posssible à condition qu’il ne se réduise pas à une individualisation des rapports humains à l’échelle globale. Un humanisme effectif, donc cosmopolitique, est possible à condition qu’il intègre l’idée que les êtres humains se pensent toujours, concrètement, à partir de leurs différences et qu’iks se définissent de plus en plus, à mesure même de la cosmopolitisation croissante, par des identités multiples et mouvantes. Car le vrai humanisme, celui qui pourrait naître de cette cosmopolitisation, repose à la fois sur une éthique de l’égalité et une politique des différences ».

A méditer*

Bonjour chez vous

MA

*la position du lotus n’est pas obligatoire

14 Brumaire 228


Soutenir par un don