Editorial du 19 au 26 mai

vendredi 19 mai 2017 par Radio-Grésivaudan

Le scientifique, le nénuphar et la fin du monde Texte : Ceci est une vidéo vieille de 10 ans, de plus d’une heure, en anglais, non sous-titrée et d’une mauvaise qualité d’image. Elle montre une conférence d’Albert Bartlett, prof de physique à l’université de Boulder, Colorado.

<mettre lien="" sur="" l’image="" https:="" www.youtube.com="" watch ?v="F-QA2rkpBSY&feature=list_other&playnext=1&list=SP6A1FD147A45EF50D"> Comme je présent que vous n’allez pas la regarder, je me permet d’en résumer le propos : « On vas tous crever ! … mais c’est tant mieux ». Pourquoi ? Comment ? A cause de quoi ? Le colonel Moutrarde dans la bibliothèque ?
Pour commencer : Une devinette.
Dans une mare, un nénuphar. Celui-ci double de taille chaque jour. Au bout de 30 jours, il a recouvert toute la mare. Au bout de combien de jours en était-il à la moitié ?

Sans réfléchir, on réponds « 15 jours »

Après réflexion … on réponds « 29 jours ». … mais en réfléchissant plus loin, on se fait peur !
La progression de la taille du nénuphar se mesure avec une fonction exponentielle. Et une telle progression est contre intuitive.
Car à chaque mesure il faut tenir compte, non seulement de l’accélération (50% dans le cas du nénuphar ) mais surtout au fait que cette accélération s’applique à une quantité qui augmente ! (donc les +50 % de la fin du mois ajoutent beaucoup plus de nénuphar que les +50 % du début)

Dis autrement : « Le prix du pain augmente de 3 % par an » « Oh, bah, 3 % ça va … c’est raisonnable » « Le prix du pain à doublé depuis 1994 » « Quoi ! 100 % d’augmentation ! Salauds de capitalistes ... »
… Pourtant les 2 phrases décrivent exactement la même chose : Avec « seulement 3 % par an » on fini quand même par doubler de taille en 23 ans.


Et le problème vient de l’écart de perception entre ce « taux de croissance » qui apparaît dérisoire et les conséquences à moyen terme.
« Un des plus grands malheur de l’humanité est son incompréhension de la fonction exponentielle » Einstein
… Bon d’accord, elle n’est pas d’Albert Einstein celle là … (peut-être de Jean-Pierre Einstein ?) Mais on s’en fiche : Personne ne me lit !
« Pour qu’une citation à l’air vrai, il suffit de l’attribuer à Einstein » Gandhi

Revenons au nénuphar. Si à 29 jours il occupait 50 % de la mare A 28 jours, seulement 25 % A 27 jours il ne faisait que 12,5 % de la surface. Dit autrement : 3 jours avant d’épuiser toutes ses ressources naturelles (l’espace vital) il lui restait 87 % de place libre !
… Personne ne s’inquiète avec des réserves aussi grandes d’une ressource naturelle !

Déjà que nous qui avons consommé plus de 60 % de tout le pétrole qui existe, on ne s’inquiète pas.

Bref, tout ça pour dire que tant que l’actualité ressemblera à ça : … on est mal barré !

HL

PS : Pour ceux qui ont suivi, et qui se demande pourquoi « Tant mieux », la réponse est chez Ploum, et çà a rapport à une tasse de thé qui refroidit …