EPRA (Echanges et Productions Radiophoniques)

Groupement d’intérêt général EPRA

mardi 31 janvier 2012 par programmation

Le Groupement d’Intérêt Public (GIP) EPRA a pour objet la mise en oeuvre d’une banque de programmes radiophoniques favorisant l’intégration en France des populations issues de l’immigration et la lutte contre les discriminations.

LE GIP EPRA a pour mission principale de favoriser l’intégration républicaine et de promouvoir la lutte contre les discriminations. L’EPRA mutualise et redistribue des programmes radiophoniques (2h30 par jour) par voie satellitaire vers un réseau de 141 radios associatives adhérentes sur tout le territoire national. L’EPRA contribue ainsi à la promotion d’émissions de proximité sur les thèmes de la vie sociale et associative, de la mémoire de l’immigration et de l’intégration, de l’expression des différentes cultures et des brassages culturels, à l’échelle de la ville et du quartier, mais aussi au niveau régional, national et international.

http://www.gip-epra.fr/index.php

Cette lettre pour vous alerter de la situation très préoccupante que connait l’EPRA alors que le GIP doit fêter son vingtième anniversaire cette année.

Depuis sept mois, le Groupement d’Intérêt Public EPRA (Echanges et Productions Radiophoniques) n’a plus de président.

Depuis ce début d’année, le GIP-EPRA n’a plus de budget d’activité et donc, n’est plus en mesure d’acheter des programmes aux radios.

Depuis le mois d’avril 2011, le Conseil d’administration n’a plus été convoqué et il est systématiquement ajourné sine die. Pourtant, en juillet dernier, la convention du GIP EPRA a été prorogée jusqu’en décembre 2012 par les mêmes qui le mettent en danger.

Le GIP est aujourd’hui soumis à des arbitrages ministériels (Ministère de la Ville surtout) qui ne prennent pas en compte les préoccupations et le travail des radios associatives sur le terrain ainsi que la pérennité du GIP.

C’est pourquoi, les sept radios du CA et les deux syndicats CNRA et SNRL sont pleinement mobilisés pour que cet outil au service des radios et des citoyens de notre pays puissent continuer à poursuivre sa mission de service public. Les radios du CA ont besoin que toutes les radios se mobilisent.

Les radios du Conseil d’administration sollicitent toutes les radios adhérentes pour que vous mettiez en place des actions au niveau local en interpellant vos élus locaux et parlementaires (mais aussi la presse) et cela dès à présent.

La disparition de l’EPRA aurait pour effet :

- Impact sur le budget des radios via le fond de soutien,

- Perte de ressources directes pour les radios,

- Suppression d’emploi(s), avec des licenciements de permanents ou de pigistes

- Des paroles qui ne seront plus relayées, notamment celles des plus précaires, celles des habitants des quartiers ou communes les plus défavorisés.

Les radios du CA
Radio campus Dijon, Radio Clapas, Radio Grésivaudan, Radio Oxygène, Radio Radio, Radio trait-d’Union, Radio Zinzine



lettre type
snj cgt
cartographie