Editorial du 5 au 12 fèvrier

Le deuil de la démocratie :
« Mais non, on à pas de problèmes avec le système, c’est seulement la faute aux abstentionnistes / immigrés / fachos / juifs / illuminatis / ... »
« Tous pourris ! »
« Je vote front républicain / socialiste / F.N. ... mais c’est seulement pour empêcher l’autre con de gagner »
« Le système est pourri ... on ne peut rien y faire »

Si vous avez déjà dit (ou pensé) l’une de ces phrases. Ou a fortiori toutes ! C’est que vous avez probablement entamé le processus de deuil ... de la démocratie. La psychologue suisse Elisabeth Kübler-Ross à théorisé que le deuil passait par 5 états émotionnels :
* Le déni
* La colère
* Le marchandage
* La déprime
* L’acceptation


Comment qualifier autrement le mouvement de rejet de plus en plus large de ce qui devrait être au cœur de notre vie collective : La politique. A chaque élection, les mêmes dinosaures répètent qu’ils ont compris le message et qu’ils vont faire de la politique autrement. Et on passe aux sondages de la prochaine élection, qui promet plus d’abstention.

« Il y a crise quand l’ancien monde ne veut pas mourir et que le nouveau monde ne peut pas naître ... » : Antonio Gramsci

Soyons clair : Celle que l’on enterre (et dont les bénéficiaires refusent de mourir) c’est la démocratie représentative. Pas la démocratie – tout court - . La démocratie représentative, cet oxymore qui consiste à confier notre pouvoir à une caste de toujours-les-mêmes. Le fond du problème, c’est la suite de la citation de Gramsci : « ... et dans ce clair-obscur surgissent les monstres. »

H.L


 

Parfums Exotiques

Mercredi 10 à 19H30 et Dimanche 14 février à 16H30
Outre-Terre un récit de Cédric Gras, publié dans la revue Bout du Monde.

La Télé au Placard

La Télé au Placard c’est votre émission quotidienne, du lundi au vendredi, de 10h30 à 12h (rediffusion à 16h30), qui donne la parole aux acteurs et actrices de la vie locale et culturelle du Grésivaudan !
Vous pouvez également nous retrouver sur notre page Facebook pour partager nos événements.

Invité(s) aujourd’hui Jeudi 11 février :

- Bruno Rossero, Directeur du Centre Musical ACCORDS pour nous présenter le projet de création du premier CD du Bras Band ACCORDS, que l’on peut soutenir sur la plateforme Kissbissbankbank http://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/le-brassband-accords-enregistre-son-premier-album ou envoyer un chèque directement au Centre Musical ACCORDS, Bd Jules Ferry, 38190 Villard-Bonnot
- Jo Briant du CIIP (Centre d’Information Inter Peuples) pour une manifestation samedi 13 février à 14h30, rue Félix Poulat, en soutien au peuple syrien qui subit encore les bombardements des armées russes et syriennes

Fifty Sixty

A partir de mercredi soir en podcast (en bas de l’article) et dès vendredi 12 février sur les ondes : 1964, première partie : the british invasion is commencing !

Paroles

mercredi 10 fevrier : à 18h
rencontre avec Emeline Wuilbercq pour "l’ivresse de Dieu" , Éditeur : Michel Lafon. Au cœur des Alpes françaises, dans le cadre somptueux du massif de la Chartreuse, des moines continuent de suivre la règle de saint Bruno, qui a fondé leur ordre il y a près de mille ans : retrait du monde, prières nuit et jour, silence de mise et une pauvreté qui frise le dénuement. Pourtant, derrière cette ascèse, une machine fonctionne à plein régime : la Chartreuse Diffusion vend chaque année plus d’un million de bouteilles de la mystérieuse liqueur des chartreux.

Ciné J et les Ciné Radio

cine J mercredi 10 fèvrier à 15H30, l’actualité du cinema, Critique du 7ème art sur les ondes avec les 16 - 25 ans de la vallée du Grésivaudan. Un atelier radio suivi d’une émission en direct. (actuellement avec des lycéens de Pontcharra / Meylan / St Martin d’Hères / Villard Bonnot)

Carbone zero

Mercredi 10 fèvrier  : Krishna et la permacutlure à Auroville dans la ferme « Solitude »
Krishna a simplement choisi de suivre ses inspirations, la musique et la permaculture. Il s’occupe de la ferme Solitude a Auroville, ou il acceuil des volontaires qui souhaite partager son projet de vie ; produire "une nourriture saine et pleine de bon sens". Passionner et passionant Krishna aime partager ces connaissances et mettre en place de nouveaux projets. Il nous raconte son parcours et ce qui l’a ammener a s’interesser a l’alimention et a l’agriculture naturelle. Peut-etre que le bien être passe part notre alimentation ?

Micros de Régions

Lundi 15 Février à 8H30 :
Interview Mondial des Metiers 2016

Intervieweur : Sandrine Moiroud

Réalisation : Sandrine Moiroud Intervenants : Rachel Vouillon, Directrice adjointe du Mondial des Métiers

Résumé : Du 04 au 07 février 2016 se tiendra à Lyon-Eurexpo la 20ème édition du « Salon de la découverte des métiers et de l’information sur les choix professionnels ». Tous les acteurs seront réunis afin d’aider les collégiens, lycéens et les adultes à construire et re-construire une orientation choisie et réussie. Cet évènement unique en France et en Europe a, depuis sa création, contribué à faciliter l’orientation ou la réorientation de plus de deux millions de personnes. Il montre chaque année les métiers dans toutes leurs réalités, leurs pratiques et leurs savoir-faire ! Préparez votre visite sur www.mondial-metiers.com

Polemix et la voix off

Mardi 09 Février : à 12H30

Radio Garage – Episode 2/3 – Insolente et cynique, la préhistoire de Radio Béton

TSF-1931-Tsf qu’il vous faut1986 : Les promesses de gauche du PS sont trahies depuis 1983… Agonie des utopies. No Future en promo, époque cynique, flash, fluo, synthé, clip, fric… et post-punk.

Après avoir été éjectés d’une précédente radio par des gauchistes – qui, de plus, ont volé le matériel – , les insolents fondateurs de ce qui n’est pas encore Radio Béton vont conserver une méfiance paranoïaque vis à vis de tout le monde, et notamment des gens de gauche, militants, de ceux qui ont la prétention de faire des phrases (parfois même avec des mots)… Parano anti-intellos déguisée en « punk attitude ».

Le traumatisme de la trahison dont les pionniers de Radio Béton ont été victimes, pose les bases de 30 années de dysfonctionnement associatif clanique et stalinien guère propice à l’évolution et au travail radiophonique. Une hermétique tribu de gardiens de la chapelle punk-rock contrôle un temps l’outil, qui, au fil du temps, va muter en robinet à musiques de moins en moins révoltées, à l’image des époques traversées. LE combat fondateur, c’était d’écouter des ziziques dites « non commerciales ». Même si ces musiques « alternatives » se vident progressivement de leur sens, et deviennent des produits de consommation après avoir été, elles aussi, récupérées par le business.

De toute façon, depuis l’autorisation des radios libres – et à par éventuellement tenter d’être drôle sans toujours y parvenir – plus personne n’a plus rien à dire : 68 et les revendicatives années 70 sont terminées depuis longtemps. Consuméristes, égocentrées, désabusées, les années 80 marquent le début de la fin de l’espoir…

Jazz Max

Tout le jazz, sans exclusions ni parti pris. Rencontres, découvertes et...redécouvertes. Jazz Max, un max de jazz dans tous ses états, dans toutes ses formes selon les passions de Max, ses souvenirs, et ses coups de coeur.

CréationS radiophoniqueS

Dimanche 7 fèvrier à 18h
rendez-vous avec :
"Canopy Beat sountrack of the rainforest " documentaire sonore réalisé par Els Visene
et avec "Portrait d’école " documentaire sonore réalisé par Vincent matyn-wallecan