Editorial du 27 fevrier au 6 mars

Joindre l’inutile à l’agréable

Rentabiliser, utile – iser, se rendre utile, efficace, effectivement.

Que sont l’utile, l’efficient, le rentable, au regard de gestes d’apparence inutiles, là pour être là, ne servir rien d’autre que le vide – au sens taoiste du terme - dans lequel ils s’enracinent ?
Si l’essentiel était simplement contempler, faire un pacte avec l’air ambiant, avec ce qui s’offre constamment à nous comme occasion de se réjouir et d’être vivant.
Libéré du temps, voire des limites imaginaires de l’espace.

Dans certaines philosophies du soleil levant, c’est justement à l’endroit du vide et de la non efficience que nous sommes justes, à la bonne place.
Faire le vide en soi, c’est méditer. Allers et retours des essuies-glaces sur la surface de nos yeux, ne pas ingurgiter trop de nourriture mentale pour l’égo.

On a bien le droit de ne pas croire aux frontières intérieures et extérieures, bien que notre consentement nous mènent parfois là où il ne faudrait pas aller.
On peut « être » au présent, à soi-même et aux autres en ayant ce sentiment d’empathie profond, on peut glisser le « moi » derrière le rideau au profit d’un accord sans discorde, avec ce qui nous entoure.
Un sort aux opinions, points de vue, de ce qui nous divise, isole, créée une faille.
Autrui n’est plus le danger, la souffrance, mais il est nous.

Le bonheur, c’est peut être aussi de débrancher un bon coup.
Eteindre BFM TV, éteindre facebook, éteindre toute sorte de source d’information engendrant la prolifération de point de vue, d’opinions... Se libérer de cette soupe de l’expression devenue obligatoire, pour parler du dernier grille-pain qu’on s’achète ou du chiot merveilleux avec lequel on pose en photo sur les réseaux sociaux, pour l’abandonner 2 mois plus tard parce qu’il est devenu trop gros et trop gourmand...

Mettre au trou les affirmations péremptoires, insultantes à l’égard de quiconque, arrêter de prétendre que la liberté d’expression appartient à nous, l’obscurantisme aux autres, arrêter d’avoir peur de mourir chaque matin et écraser son prochain pour se sentir vivant.

.C’est point de vue que d’écrire tout ça, je l’admets, mais l’exercice de l’édito me demande un peu d’emprunter une posture. Je l’émets et la partage en espérant seulement qu’il nourrisse vos caboches au lieu de les encombrer... !

E.G

Primevère

Radio Grésivaudan, comme chaque année est sur le salon Primevère les 20/21/22 février le salon-rencontre de l’alter-écologie. En ses temps de "vertitude" dans l’ensemble des acteurs économiques et politique ; cette affirmation dans l’alter écologie des organisateurs de primevère nous réjoui.

Sur place, les radios de la Confédération des radio associatives non commerciales de Rhône-alpes, ont tenu un studio et réalisé de nombreux interviews et radio Grésivaudan enregistre une soixantaine de conférences et vous propose celles qui se sont tenu sur le salon les année précédentes ( liste et commande possible Ici )

Des gens dans la vie

Autour de nos micros, des invités pour parler de la santé, des relations humaines, du social, des femmes, de l’habitant. Une émission d’échange et de découvertes.
Ce mois ci : Entendons les sourds. La santé en langue des signes.

Parfums Exotiques

Dimanche 1 mars à 16h30 Rencontre avec François Briançon- Marjollet, grand voyageur qui a publié "Le monde en 888 jours" aux éditions l’Harmattan.

Prêts pour le voyage ! Nous allons à l’Ouest, en plein coeur du désert de l’Utah avec Edward Abbey. Ce personnage emblématique et contestataire est le plus célèbre des écrivains de l’Ouest américain, icône de la contre-culture, il demanda à être enterré dans le désert et aujourd’hui encore,nul ne sait où se trouve sa tombe...A travers une lecture des extraits de son récit envoutant, Désert Solitaire (Gallmeister), je vous invite à partir à l’aventure dans le Parc National des Arches pour un véritable chant d’amour à la sauvagerie du monde...

La vie locale

La Vie Locale du 28/02 et 01 mars
le dossier : Emission spéciale : Mouvement français pour un revenu de base.
les sujets :




L’invité de la semaine :

Les poules aussi ont des oreilles

Vendredi 27 Février 18h : Ce vendredi dans l’émission les poules aussi ont des oreilles on évite le bla-bla et on vous propose d’écouter des nouveautés, des sons de l’année dernière et surtout notre nouvel arrivant à la programmation vous fera découvrir son univers musical. Un début de week-end riche en musique.

La Télé au Placard

Les invités du vendredi 27 février :
* « L’importance d’être Wilde » à La Faïencerie de La Tronche avec Philippe Person
* La fondation Apicil contre la douleur et l’invention du vidéopupillomètre à Grenoble avec Nathalie Aulnette